les limites du Feng Shui traditionnel

En Feng Shui traditionnel, la règle pour les formules extérieures est de prendre en compte la mesure:

  • des routes, qui représentent le Yang 陽
  • des bâtiments qui représentent le Yin. 陰
  • par rapport à une orientation de maison, ou de local commercial, ou Facing (Xiang 向)

Dans une rangée de maisons c’est cette orientation de la maison ou Facing qui permet à partir des formules San He et San Yuan de déterminer si cette route entrante, une eau pour le Feng Shui, est bonne ou pas. Mais dans la pratique, à Facing égal tous les habitants d’une rue rectiligne reçoivent l’Eau d’une route de la même direction et ne subissent pas les mêmes effets.

Si une mauvaise Eau entrante annonce que le père meurt dans une de ces maisons, heureusement cette rue ne deviendra pas le coin des veuves. Au même titre dans une rue commerçante, tous les commerces n’ont pas la même rentabilité.

C’est là que rentre en compte la notion d’Emplacement, qui n’est pas gérée correctement par le Feng Shui traditionnel, car c’est l’Emplacement qui permet de dire quel type de commerce va se développer, quel évènement va se passer dans une maison et non chez le voisin:

  • Dans un quartier
  • A quel emplacement sur un trottoir

C’est ainsi que naturellement, dans des villes vous retrouvez une concentration d’activités similaires selon certains quartiers et trottoirs où certains sont plus prospères que d’autres et là encore entre en ligne de compte la notion d’Emplacement qui n’est pas abordée correctement en Feng Shui traditionnel.

…et pour seul outil vous n’avez que votre LuoPan et les formules avancées du Yang Gong Feng Shui qui permettent de déterminer:

  • le potentiel d’un Emplacement
  • l’orientation qui permet ensuite d’exploiter ce potentiel.

 

 

 

2 commentaires sur « les limites du Feng Shui traditionnel »

  • Le titre de cet article laisse entendre que vous ne connaissez pas bien le Feng Shui Traditionnel car dans ce cas vous saurez qu’il faut prendre en compte le San Cai 三才(Ciel, Terre et Homme). Même si toutes les maisons ont la même carte énergétique, chacune est habitée par des personnes différentes et ces personnes vont toutes interagir avec le lieu de leur manière selon leur destiné (Ciel) et leur libre arbitre (Homme).
    C’est bien pour cela que chaque maison est unique.

    • Bonjour Mylène, le Feng Shui traditionnel j’y ai été formé et j’ai failli tout plaquer au vu de ses limites. Le titre est justifié et le Feng Shui doit se suffire à lui=même pour expliquer l’histoire d’une famille dans une maison. le Feng Shui est une affaire d’Emplacement et d’Orientation et pour travailler un consultant n’a qu’un seul outil, son Luo Pan.
      Le Luo Pan a trois anneaux principaux qui sont le Di Pan, le Ren Pan, le Tian Pan, qui sont respectivement les plateaux de la Terre, de l’Homme, du Ciel, où l’Homme se trouve entre la Terre et le Ciel.
      Une méthodologie précise donnée dans les Classiques du Yang Gong Feng Shui, concernant ces trois anneaux et les anneaux associés, permet l’interprétation de la vie de l’Homme au sein de son habitat.
      D’un emplacement à un autre le Feng Shui n’est pas le même, raison pour laquelle les maitres se déplacent sur un site (Tun Tu Fu Chen) pour trouver le meilleur Emplacement, pour y Orienter l’habitat vis à vis des énergies Yang de Montagnes et Yin de l’Eau. Cette notion d’Emplacement n’est pas gérée en Feng Shui traditionnel.

      C’est bien pour ça que les formules de San He et de San Yuan, même les formules supérieures de l’Eau auxquelles j’ai été formé, sont bien limitées en interprétation et nécessitent d’intégrer d’autres méthodes de divination, comme le BaZi, le YiKing pour compléter une analyse. Alors pourquoi faire un mixage de disciplines alors que le véritable Feng Shui traite ces trois éléments, sur votre Luo Pan.

      bien cordialement
      Gérard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *