Les effets de la décoration en feng shui

La décoration aurait un effet sur votre qualité de vie, votre santé ? Non sérieusement, vous y croyez ?

Replaçons les choses dans leur contexte. Le feng shui est une science taoïste qui utilise les mêmes bases que la médecine chinoise plus connue dans nos contrées. Le feng shui

Sépulture réalisée pour une famille en Chine, à Ganzhou, en 2017.

est ce que l’on peut nommer une “médecine de l’habitat”, quoique le mot médecine est inadapté, car la médecine traite alors que le feng shui agit dans le cadre du préventif. Le feng shui était utilisé à la base par les élites en Chine ancienne. Le feng shui a tout d’abord été utilisé comme une science de l’observation et de l’action de l’environnement naturel sur la vie de l’homme. Sa première utilisation a été pour les sépultures, le yin fenf shui ou feng shui des tombes, le premier classique de Guo Pu, le Zhang Shu, traite de ces aspects du yin feng shui. Cette facette du feng shui est toujours utilisée en Chine et en Malaisie par les notables et population avisée. Le principe de ce yin feng shui place et orientation de la tombe des parents, grands parents dans des endroits bénéficiant d’un bon potentiel feng shui pour en faire bénéficier les descendants de la lignée familiale.

Ces principes complexes du yin feng shui ont ensuite été utilisés pour les habitations yang, comme en témoigne la construction de la cité interdite à Beijing. De nos jours ces principes du feng shui sont utilisés pour garantir aux occupants ce que promet le feng shui, prospérité, santé, harmonie familiale…

Un peu d’histoire…Les Chinois ne sont pas d’un naturel partageur et se sont gardés les services des meilleurs maitres en feng shui  (entendre par là réquisitionnés). A la demande des ambassadeurs des pays voisins, ces Empereurs de Chine ont daigné donner un feng shui déclassé, connu dans nos contrées sous l’appellation de feng shui traditionnel. Un feng shui partagé en deux écoles majeures, le San He ou les trois harmonies et le San Yuan ou les trois cycles. Un feng shui bien entendu bien moins efficace que ce feng shui bien gardé. Ce feng shui traditionnel, j’y ai été bien sûr formé par de grands maitres, des déceptions lors de mes analyses et interventions m’ont fait découvrir cette facette du feng shui originel auquel une petite douzaine de maitres sont formés au meilleur niveau au monde, dont je fais partie. Ce feng shui se nomme le Yang Gong Feng Shui, du nom de son créateur, Yang Yun Song, un érudit de l’époque employé à la cour impériale et qui s’en est échappé il y a environ 1200 ans. C’est aux descendants de cette lignée de maitres, hautement reconnue en Chine et Malaisie, que les dynasties suivantes ont fait appel pour construire leurs sépultures et lieu de vie dont la cité interdite à Beijing.

Ainsi en Chine, Malaisie et Singapour qui sont les endroits les plus marqués par le feng shui, l’aspect décoration du feng shui y est présent, mais cet aspect du feng shui est une forme encore plus déclassée que le feng shui traditionnel donné par les empereurs de Chine au peuple. Cet aspect décoration se rapporte plus à de la croyance, en l’effet d’objets sur la qualité de vie de l’homme. L’effet de ces objets de croyance n’a d’effet que lorsque l’individu y porte une importance, c’est ce que l’on nomme effet de volition. Vous voulez que ça marche, ça ca marcher, mais cet effet sa stopper net dès que vous cesserez d’y apporter cette énergie de volonté.

Le feng shui identifie et optimise l’action naturelle des Eaux, des Montagnes, du Vent sur la vie de l’homme, sa santé, sa prospérité, cette action est naturelle et au delà de cette volonté car toute personne vivant sur notre planète subit ces influences, même s’in n’en n’est pas conscient. C’est une action naturelle.

Cet aspect décoration a été développé chez nous dans le courant des années 80 et de nombreux livres de vulgarisation développent le sujet. Vulgariser cet art taoïste c’est comme vulgariser la médecine chinoise, science qui demande des années d’études et encore plus d’expérience personnelle. Le feng shui utilise les mêmes fondements, en agissant en amont, en mode préventif, en protégeant les méridiens de médecine chinoise par les altérations subies par le biais de l’habitat.

Les couleurs en feng shui sont bien sûr utilisées en feng shui, mais uniquement pour choisir la qualité d’un terrain pour y faire une construction par rapport à l’environnement naturel de montagnes. Ces couleurs sont utilisées pour leur couleur naturelle, pas la couleur dont vous allez peindre ces matières. Pensez-vous que la nature d’une femme va changer en fonction de la couleur de son rouge à lèvres ? C’est ce que vous pensez faire en peignant un mur en blanc, qui selon la nature des 5 éléments donne un effet de métal, peindre un mur en bois en blanc ne le fera pas devenir métal…

Les formes sont aussi utilisées en feng shui pour choisir la forme d’un terrain, d’une construction, vis à vis de l’environnement naturel de montagnes. Une montagne de forme terre, carrée suivant la règle des 5 éléments, s’accordera avec une construction de forme métal. Etendre cette règle de base aux objets est illusoire.

Appliquer les règles relatives au Vent (Feng) à l’extérieur est efficace car le vent est l’ennemi du Qi, qui le disperse. Une maison doit être protégée du vent par des infrastructures naturelles ou artificielles qui protègent de ce vent. Appliquer ce principe en intérieur en disant que la table de chevet de gauche doit être plus haute (le yang) que celle de droite (le yin), est aussi illusoire. votre maison serait elle un palais à courants d’airs pour y appliquer ces principes du feng shui de l’extérieur.

Beaucoup de livres de feng shui traitent de cet aspect décoration, le seul avantage de ces livres est de dévoiler par un aspect facile l’existence du feng shui. Je suis venu comme beaucoup d’occidentaux au feng shui par ce feng shui facile, qui m’a fait évoluer vers la racine de cet art taoïste. Donc achetez ces livres, testez et si vous êtes insatisfaits par les résultats, peut-être irez-vous plus loin dans cet art taoïste.